ESPRESSI RANGE BY NESCAFÉ DOLCE GUSTO ​

It’s no longer a secret for anyone, coffee for me is like fuel for a car, we are inseperable. Generally, when at home, I am an Espresso consumer (especially in the morning) and as soon as I am on the move, I prefer a Lungo version. 
An “express”, an “expresso” or, as Italians say with their beautiful accent, an “espresso” – which means obviously “extracted by pressure”. A technical fact about espresso, as an indicator for good coffee quality, it must be topped with a golden foam called “crema”. This foam helps to preserve the aromas and maintain the temperature of the coffee and, above all, it must not disappear when espresso is brewed.

 

With NESCAFÉ Dolce Gusto, I have the opportunity to taste premium espressos with different intensities, at any time of the day. Thanks to a patent technology, the machine detects automatically the pressure needed for each blend and offers a coffee lover like me a real discovery with each variety. 


In this article, in collaboration with NESCAFÉ Dolce Gusto, I wanted to tell you more about 3 of the short coffees that are part of their recently renovated range: Espresso Intenso, Ristretto Barista and Espresso Ardenza.


In order of intensity, let’s start with Espresso Intenso. With an intensity of 7, this coffee has a medium roast. It has a smooth texture, topped with a soft cream that reveals its fruity and spicy aromas from the first sip.
Ristretto Barista, with an intensity of 9, is a very full-bodied black coffee. It is a shorter coffee than a classic espresso. Ristretto Barista is a powerful coffee, with syrupy consistency. The Ristretto Barista is topped by a dense cream. 


Now let’s talk about the Espresso Ardenza. With an intensity of 11, this coffee has the one of the most intense roasting of the NESCAFÉ Dolce Gusto Espressi rangeArdenza is a blend of sweet dried fruit, liquorice, juniper, pepper and toasted notes that give it a spicy and persistent taste after tasting.

But how should we best enjoy a coffee? I conducted my little investigation and here are some guidelines;

Start by smelling the espresso, breathing in the aromas it releases, taking a long breath in between. Smell is an essential part of its flavour. Taste the “crema” which is the most bitter part of the drink. If you are not a fan of the bitterness of coffee, don’t hesitate to stir the “crema” with the spoon to mix it with the rest of the coffee.


Then enjoy your espresso in one go. The flavour of an espresso deteriorates from 15 to 30 seconds after extraction. “Crema” dissolves very quickly as soon as the espresso is ready. Keep in mind that if your espresso doesn’t have a “crema”, it means that it was prepared a few minutes ago. Tasting the “body” of the espresso should be done in one go and compared to drinking your espresso in several sips, you will be surprised about the difference in taste. Try to finish the espresso before it gets cold. As soon as an espresso cools, its flavours change and some nuances will become more pronounced. The overall experience  is often unpleasant when the drink drops to room temperature (of course test the temperature before trying!)

Be aware that the taste of an espresso is stronger than that of an ordinary coffee and leaves a complex taste in the mouth.

I hope that now, with these few tips, you will be able to enjoy a good espresso, just like a true Barista !

FR


Ce n’est plus un secret pour personne, le café pour moi c’est comme le carburant pour une voiture, nous sommes presque indissociables. En général à la maison, je suis un consommateur d’expresso (surtout le matin) et dès que je suis en vadrouille, je préfère la version lungo.

Un « express », un « expresso » ou, comme le disent si bien les italiens avec leur bel accent, un « espresso » – qui, il va de soi, veut dire « extrait par pression ». Fait technique concernant l’espresso, pour avoir un bon expresso il doit être surmonté d’une mousse dorée appelée « crema ». À savoir que cette mousse permet de préserver les arômes ainsi qu’à maintenir la température du café et, surtout, elle ne doit pas disparaitre dès que l’on brasse l’expresso.

Avec NESCAFÉ Dolce Gusto j’ai l’opportunité de pouvoir déguster des espressi de qualité avec différentes intensités, à tout moment de ma journée. Grâce à leur technologie brevetée, les machines NESCAFÉ Dolce Gusto détectent automatiquement la pression nécessaire à chaque mélange et offrent à un amateur de café comme moi une véritable découverte avec chaque variété.
 

Dans cet article en collaboration avec NESCAFÉ Dolce Gusto, j’avais envie de vous parler plus en détail de 3 des espressi qui font partie de leur gamme récemment rénovée: Espresso Intenso, Ristretto Barista et Ristretto Ardenza.

Par ordre d’intensité commençons avec l’Espresso Intenso. D’une intensité de 7, ce café a une torréfaction moyenne. Il a une texture lisse, surmontée d’une crème onctueuse qui laisse découvrir dès la première gorgée ses arômes fruités et épicés.

Le Ristretto Barista, d’intensité 9, est un café noir très corsé. C’est un café plus court qu’un espresso classique. Le Barista est un café puissant, au corps entier et à la consistance sirupeuse. Le Barista est surmonté d’une crème dense.

Parlons maintenant du Ristretto Ardenza. Avec son intensité de 11, ce café a l’une des torréfactions les plus intenses de la gamme Espressi de NESCAFÉ Dolce Gusto.

L’Ardenza se compose d’un mélange de notes de fruits secs sucrés, de réglisse, de genièvre, de poivre et de touches grillées qui lui confèrent ce goût épicé et persistant en bouche après dégustation.

 

Mais comment doit-on déguster un café ? J’ai mené ma petite enquête et voici quelques indices;

Commencer par sentir l’espresso, respirer les arômes qu’il dégage en prenant une inspiration longue entre deux. A savoir que l’odeur est une partie essentielle de sa saveur.

Gouter la « crema » qui est la partie la plus amère de la boisson. Si vous n’êtes pas amateur de l’amertume du café, n’hésitez pas à remuer la « crema » avec la cuillère pour la mélanger avec le reste du café.

Dégustez ensuite votre espresso d’un trait. La saveur d’un espresso se détériore à partir de 15 à 30 secondes après extraction. A savoir que la « crema » se dissout très rapidement dès que l’espresso est prêt. Gardez en tête que si votre espresso n’a pas de « crema », cela veut dire qu’il est prêt depuis quelques minutes.

La dégustation du « corps » de l’espresso doit se faire d’un trait et comparé au fait de boire son espresso en plusieurs gorgées, vous serez surpris de la différence de saveur. Essayez de finir l’espresso avant qu’il ne refroidisse. Dès qu’un espresso refroidit, ses saveurs changent et certaines nuances deviendront plus prononcées. A savoir que l’effet est souvent négatif lorsque la boisson descend à température ambiante (bien évidement tester la température avant d’essayer !)

Sachez que le gout d’un espresso est plus fort que celui d’un café ordinaire et laisse un gout complexe en bouche.

J’espère que maintenant, avec ces quelques conseils, vous saurez déguster en bonne et due forme un bon espresso tel un Barista!

2 Comments

    • david
      Author
      08/05/2019 / 10:24

      Thank you Milex !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

COUPS DE COEUR